Articles

Affichage des articles du août, 2012

Zen absolu, jardin chinois, en hommage à Valérie

Image
®Jérôme JJ André.http://aquaryoga.blogspot.com 
Jardin botanique - jardin chinois Montréal Aquarelle 56 x 38 cm
Valérie,  En hommage à ce que tu es,  je dédie cette aquarelle, un peu chinoise, comme une offrande à ta splendeur.
Humilité parfaite, Présence et abandon total à l'instant, tu révélais chaque seconde  l'Être/non-Être... Par la puissance d'Amour que tu émanais, Par l'Humilité totale que tu vibrais, Par l'oubli de soi que tu exprimais,
Tu étais et donnais à voir  l'Absolu qui est Amour, sans rien d'autre :  Amour vacuité, Amour plénitude, Amour joie ... . Par cette expérience partagée avec Toi ... qui se prolonge  depuis ta disparition dans ton Absence/
Présence sans forme, J'ai vibré  l’Éternel, je vibre  l’Éternité Je vibre l'Amour ... . Merci

Une huile et une aquarelle

Image
Parc botanique de Montréal Huile 70 x 70 cm (25 pts) 1400€ + envoi (me contacter si intéressé) Cliquer sur l'image pour l'agrandir.

Voici ma dernière huile... Belle journée, en présence.

et ci-dessous
ma dernière aquarelle
en randonnée près du
 plateau de Névache (Hautes Alpes)
(je mettrai prochainement sur le blog les autres aquarelles de cette semaine de randonnée)


Lac des Circés ,aquarelle 25 x 30 cm carnet d'aquarelle 150€ (cliquer pour agrandir)
Si vous appréciez ce blog, 
Merci de soutenir la création en commandant 
le livre :  Lumière d'Isis (voir page correspondante)



Just a picture, juste une image, vacance/vacances

Image
Golfe du Morbihan, Carnet d'aquarelle 25 x 30 cm

En ces temps de vacances, mon esprit est dans la vacance.  Vacance (s)?  René Guénon* était virulent à l'extrême contre toute les déviances de vocabulaire et d'esprit qui caractérisent notre époque de " kaliyugam " (dernière période la plus sombre des Yuga, grand cycle de 26650 ans correspondant à la fin d'un tour de zodiaque de précession des équinoxes. Nous sommes actuellement dans le passage vers le nouvel âge d'ôr à venir, le sathya Yugam). La vacance de l'être a été remplacée par les vacances, et c'est un grand tort; Ce pluriel est le signe de l'éparpillement, éparpillement de l'individu coupé de sa source qui est emporté par les sollicitations multiples d'un monde fou qui le pousse à se robotiser pour devenir un parfait consommateur de plaisirs futiles et inutiles à l'être. Au lieu de la vacance qui est abandon à la providence divine, au flux de la vie divine, sont venues les vacan…