jeudi 22 décembre 2011

Être vrai, le combat du supra-mental Sri Aurobindo

Remembering Pundicherry 1937 Huile 20M (50cmX72cm)
cliquer sur l'image pour l'agrandir

" This above all: to thine own self be true " 
" Ceci par-dessus tout : être vrai à son propre soi..." 
Shakespeare Hamlet Act I scene 3

Relisant Shakespeare dans le texte, je retrouve la langue anglaise dans ce qu'elle a de plus pure...Merveille. 
Shakespeare comme Hugo ou Sri Aurobindo était un grand Maître...

(A propos de Remembering Pundicherry 1937 illustration ci-dessus )
 En cette année 1937, Pondicherry était comptoir français, un sage nommé Sri Aurobindo menait retiré
dans sa chambre du premier étage un combat : celui de la vérité, celui de la lumière. 
Il poursuivit ce travail des années durant jusqu'à cette année cinquante où il quitta son corps. 
Ce combat, il le menait avec Mère et aussi avec le Seigneur Krishna, venu en lui, sur injonction de la Mère, un jour de vingt-huit. Ce qui signifie que pendant les années 28 à 50, le Seigneur Krishna était incarné, Un avec Sri Aurobindo, Avatar... Il poursuivit ce travail jusqu'à l'aboutissement final en le corps de Mère, en Mère, Mira Alfasa, qui en février cinquante-deux avait parfait cette réalisation de l'esprit Divin dans la matière d'un corps humain...ce corps de Mère, premier corps humain à atteindre en chacune de ses cellules l'extase du Soi Divin. 

"Nous les humains sommes partie intégrante de cette aventure : nous avons une âme, cette âme est divine, elle est le divin. Si cela est vrai, nous sommes partie de l'Un qui a voulu cette aventure d'une longue nuit de souffrance pour que nous fassions la redécouverte de notre vrai Moi (le grand Soi) le plus intime. Faire partie de l'Un signifie être l'Un, car une partie de l'infinité est aussi infinie. Nous avons choisi l'aventure de l'évolution comme une route vers la connaissance du Moi, nous avons choisi d'y participer - bien que la plupart d'entre nous aient oublié cela, (...), notre mental étant pétri d'ignorance. (...)
Ayant volontairement plongé du haut des cieux éclatant de notre Existence éternelle, dans l'ombre de ce coin inférieur de la manifestation, nous ne pouvons retourner en arrière, ...et notre ultime destinée est inéluctable : l'extase divine de redevenir qui nous sommes..."  (La Mère Biographie par Van Vrekken p167 ed Les belles lettres) 

Et la réintégration de notre Soi, passe par ceci : être vrai par-dessus tout...
Belle journée, belle fin d'année...Souvenons-nous de qui nous sommes...

mardi 20 décembre 2011

Un roseau (1 ben) au calendrier tzolkin maya : cultiver souplesse et fluidité

Huile en cours, parc à Pondicherry -Tamil Nadu Inde (détail)

Contrairement à ce qui avait été pronostiqué par Carl Johann Calemann concernant la fin 
du calendrier maya le 28 octobre dernier, on peut considérer que le calendrier " décompte des jours " " tzolkin " continue encore à l'heure actuelle.
- Un : énergie du nouveau départ (début d'une trécéna, 13 jours pour intégrer l'énergie du ... 
- Ben = du roseau, souplesse, fluidité, paix et harmonie).
 Nous ne sommes pas sortis du temps - ! - et la perception des jours dans leur singularité est encore là même si dans le même temps - vous l'aurez remarqué sans doute - nous avons tendance et ce de plus en plus à nous mettre en état de conscience " hors du temps ", comme un détachement nécessaire et voulu face à l'énormité des vagues galactiques qui nous atteignent désormais. En effet, comme ces derniers temps ont été durs en terme de remontée d'émotions rentrées...c'est tout notre univers intérieur qui vient en surface de notre conscience ou à la limite de notre subconscient...La dernière pleine lune, autour du 8 décembre, qui était simultanée à une éclipse partielle (sur une zone autre que l'Europe) en a secoué plus d'un... dans mon environnement...
C'est sans doute Chiron - l'astre qui réveille les blessures inconscientes pour les soigner - qui fait son oeuvre en nous.
Gageons que le solstice de mercredi 21 portera lui aussi une énergie particulière : un passage nous y attend sans doute avec le retour promis de la lumière des jours (je parle pour l'hémisphère nord)...
2012 promet d'être enchanteuse après ces passages douloureux de libération. 
C'est l'éveil qui nous attend tous, ni plus ni moins, la réalisation se stabilisera après des jeux de yoyo entre Unité et Dualité, pendant toute cette année 2011.
Pour la part de votre serviteur, quelle n'a pas été sa surprise d'être ramené souvent à la confrontation d'ego au travers d’évènements très particuliers, alors que parallèlement se vivaient de beaux moments d'alignement pendant lesquels tout est fluide, grâce et harmonie...Notre travail à chacun est de se positionner le plus possible en observateur de ces phénomènes qui nous traversent... Pour ce faire, un mantra pourrait être : 
" Je suis Un, Un avec le tout, je suis guérison et joie "

Ci dessous un message par rapport à ce mantra de guérison (source : reseauarcencieldelaterre)
Bonjour !
Alors que nous entrons dans les derniers douze mois de ce cycle de douze méditations mondiales nous menant jusqu'au 21 Décembre 2012, qui verra la plus grande méditation mondiale jamais organisée alors que nous allons célébrer collectivement le début d'une ère sans précédent de Paix, d'Amour et d'Harmonie sur Terre, vous êtes invité-e par la présente à participer à la neuvième étape d'une série de 12 méditations mondiales synchronisées ayant pour but de marquer la célébration des 12 solstices et équinoxes précédant le 21 décembre 2012, un moment clé qui a été reconnu et annoncé par plusieurs comme étant le point culminant de la transition vers un nouvel Âge d'or pour l'humanité et pour toute vie sur Terre.(...)
il fut annoncé le 21 décembre 2009 que douze Clés seraient offertes au cours des douze prochains solstices et équinoxes afin d'aider à raviver le souvenir de Qui Nous Sommes. La neuvième clé est offerte ci-après.

Afin de lancer et/ou de poursuivre ce processus de « reformatage » de l'idée que vous avez de vous-même, il est suggéré de faire d'abord en sorte d'atteindre un état de profonde harmonie intérieure avec votre âme, et ce, au moyen de la méthode et pour la durée qui vous conviennent le mieux. Veuillez également faire en sorte de parvenir à l'apogée de cette réactivation du souvenir de vos origines en même temps que toutes les autres âmes qui participeront à cette méditation mondiale synchronisée.
Au cours de votre méditation préparatoire précédant le moment exact du solstice, il est recommandé d'exprimer lentement à nouveau les huit Clés de Réminiscence données jusqu'à présent, réitérant ainsi...

Je Suis Amour... Je Suis Lumière... Je Suis Paix... Je Suis Harmonie... Je Suis Compassion... Je Suis Pardon... Je Suis Bonté... Je Suis Miséricorde... imprégnant tout votre être de l'ensemble des formes-pensées et des sentiments que chacune de ces Clés sacrées évoque en vous.
Puis, dès l'instant où la Terre sera parvenue à l'apogée de ce cycle du solstice, jeudi prochain, le 22 décembre, à 05:30 en Temps universel (ce qui correspond au Québec à minuit 30 - dans la nuit du 21 au 22 - et à 06:30 du matin en France, en Belgique et en Suisse), veuillez exprimer depuis le coeur même de votre âme la neuvième Clé de Réminiscence suivante...

Je Suis Guérison
I am a soul
A divine spark of the Infinite
That gave birth to this universe.

Je suis une âme-esprit,
étincelle divine de l'Infini
qui a donné naissance à cet univers

I remember Who I am
and serve the Greater Purpose of Life
as One with All That is.

Je me souviens de qui Je suis
et je sers le Grand Dessein de la Vie
en tant qu'Un avec le tout

I came here with many other souls
to assist in the expansion of Light
on this living planet Earth.

Je suis venu ici-bas avec de nombreuses âmes
pour faire ma part à l'expansion de la Lumière
de la planète vivante Terre

I accept to let Love
Be the guiding beacon of my life
and to shine Its radiance in every moment.

J'accepte que l'Amour
soit le phare radieux de ma Vie
et qu'il brille en chaque instant

I am a soul
and the sole purpose of my existence
is to be All That I Am.
So be it.

Je suis une âme-esprit
dont le seul but 
est d'être la totalité (ici-bas) de ce que Je suis.
Qu'il en soit ainsi (3 fois c'est mieux!)





vendredi 16 décembre 2011

Tribulations, en cherchant l'Être

Plage à Goa (Inde) (huile 12p)

A Goa, les vieux hippies ont déserté. Il ne restait lorsque j'y suis passé
qu'un vieux couple aux visages ridés et fatigués, qui déambulait sur la plage
comme deux spectres un peu lugubres, ayant abandonné leurs rêves fous 
des années soixante-dix.
Les vaches avaient repris leur place et la plage était déserte en ces temps...
Le rêve s'est arrêté comme une vieille barque échouée. 
Restent les cocotiers dont les branches remuent au gré des vents,
 comme un rappel, que la vie jamais 
ne s'arrête. Tout change en ce maya...
Tout change tant qu'un moment,  nous quitterons cette illusion pour le retournement intérieur, le seul qui vaille. Le seul qui mène à l'essentiel, à la vérité :
ce monde est projection de l'esprit, le nôtre et il n'y a qu'un : la pure conscience.

Ce que nous sommes.

Je suis. 

Un  sans second.






dimanche 11 décembre 2011

Tribulations de l'apocalypse, qu'est-ce que l'Être ?

Huile en cours...Auroville, Tamil Nadu format 12P (61x45cm)


Le temps des tribulations est en cours...les quatre cavaliers sont apparus...

Relecture et commentaire de l'apocalypse de Saint Jean...

 Et ma vision se poursuivit. Lorsque l’Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j’entendis le premier des quatre Vivants crier comme d’une voix de tonnerre : « Viens ! » 
- Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc ; on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, et pour vaincre encore.
Premier Vivant : l'apparition de l'esprit Christos en l'homme pour le rendre à sa Vérité...le rayon blanc de Mickaël...le mensonge est vaincu à la surface de la terre, et tout est visible...de tous. Les démons sont démasqués...les pouvoirs vacillent. L'internet, les réseaux font leur oeuvre de vérité...Nous voyons dans nos rencontres la vérité de nos relations d'âmes...Nous voyons nos erreurs, les souffrances reçues, les souffrances infligées...Tout est visible ou subconscient - c'est à dire qu'à défaut d'être totalement visible, l'énergie est là et nous affrontons nos culpabilités, nos doutes, nos peines dans notre présent, dans nos rencontres, nos conflits ( séparations de couple, familiaux...liens particulièrement lourds en karma)...A l'horizon, l'Être glorieux en chacun s'élève dans sa gloire...Nos karmas, nos erreurs passées sont visibles et nous les acceptons pour les transcender...C'est ce que nous vivons depuis plusieurs années déjà n'est-ce pas ?
- Lorsqu’il ouvrit le deuxième sceau, j’entendis le deuxième Vivant crier ; « Viens ! »  Alors surgit un autre cheval, rouge-feu ; celui qui le montait, on lui donna de bannir la paix hors de la terre, et de faire que l’on s’entr’égorgeât ; on lui donna une grande épée. C'est le sang de l'agneau versé, celui du rayon rouge de Raphaël, Archange, le sang de la vie qui s'écoule librement afin que le flux de l'Être révèle en chacun de nous la Beauté de ce qu'il est. L'Être, le Soi fait tomber les limitations de la personnalité, de l'ego. Deuxième sceau.
Deuxième Vivant : Le sang versé, le rayon rouge de Raphaël.
- Lorsqu’il ouvrit le troisième sceau, j’entendis le troisième Vivant crier : « Viens ! » Et voici qu’apparut à mes yeux un cheval noir ; celui qui le montait tenait à la main une balance, et j’entendis comme une voix, du milieu des quatre Vivants, qui disait : « Un litre de blé pour un denier, trois litres d’orge pour un denier ! Quant à l’huile et au vin, ne les gâche pas ! »
L'épée de justice, les fautes et les erreurs passées sont dissoutes par la grâce de l'Être. Le karma se dissout dans l'énergie cosmique de la présence à Soi, qui ne connaît rien d'autre que l'instant présent.
Troisième Vivant et troisième sceau de la dissolution du karma par la grâce...
- Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait : Viens.Je regardai, et voici parut un cheval d'une couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait.
Le vert du coeur, de la nature réel de l'Être se déploie et les ego sont vaincus. Ne reste que l'Être qui vainc par la mort des ego, individus coupés de la Source...Plus d'ego, juste l'Un, la conscience de l'Unité, d'Amour, la conscience mentale est vaincue par la " conscience-coeur-unité ". 
Quatrième Vivant du déploiement de l'Être (2012)...
" Nous sommes un seul, l'Un...l'Être.Coeur de l'Un, coeur de Tous.
C'est le Vivant venu avec la fin du calendrier maya, depuis le 28 octobre, et amplifié encore avec la symbolique du 11 11 11. Triple dualité dans l'Un...
Et ainsi s'accomplit le grand dessein de l'Un pour sa création. Ainsi, chacun de nous s'abandonne à l'Être, le Coeur en soi, unis à Tous et à Tout (et s'opère la dissolution de l'ego).
Belle journée à tous. 

jeudi 8 décembre 2011

Lumière d'Isis , un cadeau idéal !!!

Cliquer sur l'image pour l'agrandir et lire tranquillement 

117 pages entièrement quadri et illustré, 150 illustrations couleurs - aquarelles et photos
Envoyé sous 48h , prix normal  28€ - 5% spécial promotionnel soit 26€,60, franco de port (France)
 
PAIEMENT SECURISE 100% PAYPAL 
 
Disponible aussi en librairie et sur tous les sites de livres (fnac.com, chapitre, etc.)
Sur Fnac.com, possibilité de visualiser en cliquant ici un extrait d'une quinzaine de pages
Pour l'envoi au Canada, ou autres pays même condition que l'Europe (32€)

dimanche 4 décembre 2011

Arrambol Goa années 70

Plage d'Arrambol à Goa, huile en cours, détail
(...)   Le dominicain était silencieux. Le père François était établi depuis quelques années dans les environs. Il y avait fondé un lieu ouvert, « ashram », c’est ainsi qu’en Inde on nomme tout lieu à vocation humanitaire ou spirituelle et dont la destination était essentiellement liée à celle de la communauté des étrangers de Goa. Ceux qu’ils visitaient là : ces fils et filles de chrétiens venus de plus en plus nombreux sur cette côte à la recherche de quelque absolu éternel qu’ils ne voyaient plus dans leur propre religion. Et venu comme un fait exprès sur le territoire d’un ancien comptoir dans lequel prés de trois habitants sur dix étaient chrétiens ! Cet ashram était l’exacte réponse à ces groupes de hippies dont le nombre commençait à augmenter sérieusement. Un mal « indien » les rongeait tous, à plus ou moins brève échéance ; Et il fallait y remédier. L’ashram chrétien de Goa était la réponse à leur dérive, un port d’attache dans lequel ils pouvaient retrouver une structure, ou tout au moins des repères qui les aidaient à reprendre pied dans leur vie…
Ils étaient déjà nombreux parmi ceux de la communauté du territoire à y avoir fait un séjour, plus ou moins long, certain repartant de là vers d’autres pérégrinations indiennes, d’autres réintégrant Arrambol ou quelque autre plage et leur rêve de bonheur éternel, d’autres encore tellement atteints que la seule issue possible étaient le retour au bercail européen. (...)

(tous droits réservés, auteur Jérôme  ANDRE  Elvah texte déposé SGDL) 
extrait de Folies indiennes à paraître 1er semestre 2012)


Epreuves

Huile en cours (plage à Goa)

L'épreuve passée vient la grâce. Certain d'entre vous ont du voir des articles sur ce blog, disparaître.
Une impulsion les avait écrits, une autre les défait. Il n'est pas si simple d'écrire son journal intime et de le donner à lire. A ce jeu, certain s'y sont brûlé les ailes. Ainsi, en son temps, un certain Jean Jacques se donna à voir en confessions intimes, qu'il compléta plus tard de nouvelles confessions, puis encore, après de tragiques attaques d'un Voltaire, en Rousseau juge Jean-Jacques...Ce jeu alla trop loin, et las, il s'éteint emportant en l'âme les bleus de ces errements...se jurant sans doute qu'on ne l'y reprendrait plus...écrire ? Plus jamais cela !  Être vu d'un public ? que neni ! Créer et donner à voir ses créations ? non point, je préfère être à l'ombre, pour vivre heureux vivons caché...

Comme ce Jean-Jacques qui fut attaqué et en mourut sans doute par les attaques dans un brûlot qui circulait sous le manteau d'un anonyme qui n'était autre qu' un Voltaire trop prompt à dénoncer ses erreurs, et notamment la faute d'avoir abandonné ses enfants et d'oser écrire un propos sur l'éducation avec l'Emile, j'aspire à voir les oeuvres qui sortent de moi toucher un public tout en fuyant le fait d'être vu, remarqué...
Qu'on oublie Jérôme Elvah pour ne voir que l'oeuvre faite, qu'importe l'auteur...
L'auteur n'est pas lui, c'est le Soi...qui est Tout et Tout le monde. Vous, lui, elle...

Ainsi dans ce questionnement sur le sens de ce blog, j'ai écris et effacé...effacé un chapitre d'un livre, effacé un article d'humeur dans lequel pointait une demande de reconnaissance...

Alors où est l'épreuve ? où est la grâce ?

Epreuve du face à face à ses contradictions - écrire, être lu, peindre c'est s'exposer.
Refuser de l'être, c'est mentir...car créer c'est donner à voir.

Grâce : grâce de lâcher-prise, de se rendre compte que rien ne nous appartient. Tout est de Lui et pour la Création. Chacun sa petite part de colibri. (Connaissez-vous l'histoire du colibri qui remonte vers le feu de savane, contrairement aux autres animaux qui fuient et dit à l'antilope qui court qu'il fait sa part avec sa goutte d'eau dans le bec pour aller éteindre l'incendie...). Ainsi tout est dit. 
Voilà.
J'ai parlé. Je vous aime.

dimanche 27 novembre 2011

La présence ...et la grâce

Esquisse en cours...

Peut-on donner à voir une oeuvre inachevée ? réponse oui !
Voici un tableau en cours...juste à l'instant (il y a quelques minutes...)...et besoin de partager...
Ainsi, mes mains parcouraient cette toile aux contours à peine esquissés ...


Les couleurs de la palettes se mélangent et viennent par petite touches faire les applats qui composeront la base des grandes masses colorées qui seront retravaillées dans le détail après...(souvent après un jour ou deux, le temps de maturation...).

Et voici, soudain, une fulgurance m'a saisi...il y a total acquiescement à ce qui est : cette toile à faire, les gestes se succèdent...il n'y a plus rien d'autre que cela. 
Je perçois alors que je ne suis plus rien, juste un geste, une présence. C'est comme une grâce...il n'y a aucune pensée..." Shâmbhavopâya " * l'état sans pensée a saisi le peintre que je suis...et c'est une extase, une grâce. J'ai vu à cet instant, cette seconde que l'art est un chemin de yoga intégral, un chemin vers la lumière...lumière qui se crée à chaque seconde plus fine dans l'oeuvre...
Je suis à la fois empli et totalement vide. Empli du monde, vide de toute pensée.
Juste ici, juste en cet instant, le tout vient de m'être accordé. Comme une grâce.

J'esquisse... un petit bonheur ...
Et se fait la toile...c'est tout...Acuité du geste, intériorité,maturité , extase !

Non-attachement...A cet instant...tout est grâce et harmonie,
Acceptation totale, lien inconditionnel à tout...Identification au monde ...Extase...!!!


Yes , it is so, Life is beautiful ! *


* voir article ci-dessous " Lumière de l'être " pour plus de détail sur Shâmbhavopâya, l'état sans pensée...
(Tous droits réservés, ne pas reproduire sans inclure cette ligne  : Source blog http://aquaryoga.blogspot.com,  J.A.E., auteur )

samedi 26 novembre 2011

Lumière de l'Être

Détail huile en cours

Dans le Shivaïsme du Cachemire on dit :
Tantraloka XIII 159
" Un ver luisant ne brille que pour lui-même, les bijoux ne brillent pas que pour eux mais pour quelques autres, les étoiles brillent pour encore plus, la lune brille pour plus encore, et le soleil brille pour tout l’univers. De la même façon, celui qui s’établit en Shâmbhavopâya *    (* qui est l'état sans pensée, ndt ), brille comme le soleil de midi pour l’univers entier. " 
(Kashmir Shivaïsm de Swami Lakjmanjoo, NYU Press, trad. personnelle)

Ne vivre que l'instant...accomplir... sans pensée ...
transmettre la joie ...harmonie intérieure ...
accepter ce qui est ...
la pure nature du je suis ...
innocence et enfance...c'est ainsi que brille l'Être 
...

vendredi 25 novembre 2011

Le Soi créateur


Huile en cours, détail
Seul le Soi crée. L'artiste ou le créateur est le serviteur du Soi. Le génie scientifique aussi. Einstein a passé sa vie à la recherche de l'Un, voyant partout sa trace dans la perfection de la création. 
" Complete slavery is complete freedom " disait Swami Prajnampad.
" L'esclavage total est la liberté totale "
Oui, en cette soumission totale à ce qui est, extérieur et intérieur, est la vraie liberté, liberté d'être. Corps, âme, esprit en Un seul : l'Être, qui accomplit à travers nous. 
Lorsque je chéris un être en mon coeur, il est aussi à l'image de ce que je suis et c'est cela que je chéris, l'Être en Soi. Car vraiment, il n'y a qu'un. Et c'est Lui qui fait à travers nous, lorsque nous sommes totalement soumis à Sa Volonté. 
Soyons humbles et simples et abandonnons-nous à Lui. Dans notre Art, notre activité thérapeutique, notre action professionnelle. Lui seul sait ce qui est bon pour nous, Lui seul inspire à l'instant présent ce qui est " Juste " pour sa création. C'est au fond cela le véritable chemin : Être Un, incarner l'Un.
Belle journée créatrice sur le chemin de soumission à Sa Lumière.
(Tous droits réservés, ne pas reproduire sans inclure cette ligne  : Source blog http://aquaryoga.blogspot.com,  J.A.E., auteur )

dimanche 20 novembre 2011

Archanges, ce jour-là, en présence


Tzadkiel, ici et en cet instant, en présence à tes côtés. Mickaël et Uriel, présence et dénuement. Simplicité de la présence Une; tous en Un seul, tous en Toi, en Jérôme Elvah en ce lieu, à cette heure, cette minute, cette seconde. Ainsi s'accomplit le plan divin. Cellule partielle, partie et pourtant totalité désormais une avec l'Un. Présence à Soi, joie, établie à jamais dans la plénitude de l'éternité, l'instant de grâce porté par la joie d'être dans la fluidité de l'instant; Peu importe demain, seul compte l'instant, inspiration et expiration. Inspiration : tu t'emplis de la totalité de l'énergie de vie, création authentique directement venue de la Source Une, Expiration, tu délivres l'action, tu dénoues ce qui est à dénouer, tu lâches l'ancien pour t'ouvrir au renouveau. Nouveau souffle, instant suivant, pas à pas, tu vis. Grâce, plénitude, simplicité. Rien d'autre. Plus d'interférence mentale, juste la qualité de présence, en Uriel, l'archange qui vibre la présence Une et par Mickaël qui vibre la Vérité Une, et par Tzadkiel qui porte la vibration, le rayon qui est d'abord ta sonorité propre : compassion, amour véritable de la Source, sans jugement, alchimie de l'ombre transformée en lumière, plomb du ressentiment transmuté en or, et transformation de la pulsion vitale animale en vibration pure d'amour et d'élévation. Retour à la Source Une. Retournement par la Grâce de l'alchimie divine, par la présence de la Mère, et par le Fils; énergie Christ qui irradie toute chose de lumière d'amour véritable.
Grâce de l'instant, fluidité désormais sans faille, sans aspérité aucune, flux infini de la création. Beauté, harmonie, et Amour.

jeudi 17 novembre 2011

Dialogue imaginaire avec Christ...de l'homme séparé...

Auroville, petit temple de Ganesh huile 70 x 30

" Pardonne-moi ma colère d'hier Seigneur pour les travaux...
- pardonne-toi toi-même et tu seras pardonné
- Pardonne ma tristesse, je me sens séparé des personnes que j'aime dont je sens le manque, et la coupure avec elles est souffrance...
- Je  te redis pardonne-toi toi-même. Tu n'es pas séparé d'elles, vous êtes Un, vous n'êtes jamais séparés, et moi non plus avec toi, car tout est un, ainsi tu peux t'unir d'intention avec celui ou celle que tu aimes dans le coeur et tu seras en sa présence. La coupure n'existe que dans l'illusion de ta pensée, ton mental. Unis-toi d'intention à elles  et tu verras qu'il ne règne que joie, amour, et présence. La présence Je suis est désormais installé en toi et seul le voile de limitation de ton mental vient parfois l'occulter. Mais la présence Je suis est établie en toi comme en tout être humain désormais. Ainsi, unifie - toi à ceux que tu aimes et tu connaîtras la joie, car il n'y a rien d'autre que cela à celui qui s'est réuni au Père, au Soi, présence-conscience Je suis. Pose l'intention de la façon la plus simple qui soit et tu seras réuni à celle ou à celui que tu aimes et à tous. Ton coeur n'est pas séparé. Ainsi ton coeur se fond dans celui de Christ qui est toute chose. Sois en paix et accepte tes épreuves : elles sont là pour te grandir et faire sortir les derniers spasmes de limitation qui empêchent la vibration totale de la présence...
-Oh merci Seigneur...merci, merci... " 

mercredi 16 novembre 2011

Siddhis : les pouvoirs de l'âme et l'illusion





Côte du Bengale Huile 12P (de JA Elvah, je l'indique car certain doutent que
 toutes les images de ce blog sont de lui, même si en fait c'est Lui plus que lui qui fait ! 

" Quand vous rencontrerez les pouvoirs de l'âme sur le chemin, fuyez-les " dit le sage...
Oui, fuyez ! Je vous assure c'est préférable...
Sorti de la matrice 3ème dimension (un peu trop) souvent, j'ai pu à loisir voir les temps superposés, passés (supposés), instant présent, et futur(s) (supposés aussi) jouant une joyeuse (et cacophonique) symphonie...On voit des vies (supposées passées), des émotions, des joies, des peines, que souvent on partage avec celui qui dans l'instant vit la rencontre, sur ce plan tout se mêle,il n'y a plus de petit soi, juste un grand tout qui contient les histoires de tous. Projeté dans le passé, on perd ses repères, on n'est plus incarné, on est un esprit hors du temps... On voit à loisir aussi des futurs, des potentialités infinies de bonheur...Illusions !Expérience de totalité...expérience de la grande vacuité qui est tout...et contient tout... Les visions futurs, et passés sont pur maya, illusions...rien n'existe que l'instant présent, cette seconde qui est éternité, présence, être.
Revenir coûte que coûte à l'instant présent...Je m'y appliquerai désormais...Adieu, toi, tu n'es qu'illusion sur le chemin qui me relie à l'Être suprême.
Tout n'est que forme parmi beaucoup d'autres qui ne sont que projection de mon esprit (divin).
Voir présent, passé, futur et voir aussi dans le présent toute l'illusion, les pensées, les mirages de cette humanité, la sclérose de ce pays au mental surpuissant qui fige tout, bloquant beaucoup la liberté d'être.
Je n'en suis plus, ou plutôt j'entend en être totalement, me fondre dans la présence et ne rien souhaiter d'autre que me fondre dans Sa volonté...Présence à l'instant.
" Je pense, donc je suis " a dit Descartes...grossière erreur de l'époque la plus sombre de l'humanité, celle du mental omnipotent qui se prend pour l'Être. Qui suis-je pour dire cela...Je ne suis que l'expérience, expérience de cette illusion...
Miracle que tout cela...Miracle divin... Bientôt, nous en sortons, non en fait nous en sortons en ces temps.
Belle journée, bel instant présent

(Tous droits réservés, ne pas reproduire sans inclure cette ligne  : Source blog http://aquaryoga.blogspot.com,  J.A.E., auteur )

mercredi 9 novembre 2011

Qu'est-ce que l'Être : le Darshan d'Amma...ou la Grâce

Plage sur le Golfe du Bengale (huile en cours, détail)

Je te vois, toi qui me lit : tu es l'amour véritable, tu es l'Amour. Ton regard est Amour, Amour de l'Un.
C'est ce que nous sommes...tous, car nous sommes l'Un, l'Être. C'est notre Vérité Ultime. Celle que nous voyons dans les yeux d'Amma..."Le père et moi sommes un ..." disait Jésus Christ...C'est cela qui nous appelle, cette réalisation. 
Dans sa vision de la Terre supra-mentalisée , Mère raconte que tous les êtres humains établis dans leur vérité réaliseront alors le divin dans la matière.


Nous traversons en ce moment même ces étapes de la réalisation de l'énergie divine dans la matière : gardons-nous de nous laisser emporter dans le trop (d'exaltation) ou le trop peu (d'enthousiasme à servir le Soi). Trouver la juste mesure, savoir recevoir les grâces, une fois ouvert l'ego à l'énergie Supra-mentale...dans la plus parfaite simplicité.
Au travers du Darshan, Amma transmet ce mystère du l'Être, profondeur infinie de l'Amour, réalité ultime de l'Être. Dans la rencontre, il y a la connexion sacrée à la Source que nous sommes, et cette connexion n'est possible qu'à celui qui a ouvert l'ego, comme l'explique admirablement Lee Lozovick dans getting real (=Devenir réel, éditions Hohm Press). Passé le stade de l'extase dans la rencontre avec l'ineffable, il doit y avoir la digestion par celui qui y a été confronté comme une grâce. L'ego s'est ouvert au Supra-mental par la rencontre avec l'Avatar,  rencontre d'Amour. «  C'est vrai que nous allons voir plus clairement (dans le darshan), et cela nous donnera la sagesse pour réparer les larmes dans nos vies qui empêchent la réalisation » (qui fausse le matériel dit mot à mot Lee) « ...Le Travail veut que vous serviez le Soi (Dieu dit Lee, je préfère le Soi). Le Soi (Dieu dit Lee) veut qu'on le serve, mais qui le servira mieux ? ...Si vous rencontrez le Travail (du Divin sur vous), alors vous serez douché (sic) d'une multitude de bénédictions car le Travail veut que vous soyez dans la gratitude, l'enthousiasme et la volonté de servir (le Soi)..." . Ainsi s'accomplit le dessein divin pour Sa création. Faire de chaque humain, le serviteur de sa Bonté. La grâce est dans la Rencontre ...Et recevoir la grâce de la Rencontre doit être vécu  dans la plus extrême simplicité...
Devenir Réel, c'est bien la véritable aventure Humaine. Incarner dans la matière l'esprit, l'Amour divin; Tel est notre chemin, à tous. Soyons prêt au plus beau, au grandiose, au Divin dans nos vies...Car l'heure est au miracle... Mais laissons s'accomplir cela simplement.
Nous sommes en effet à l'orée de cette belle Réalisation...celle du Supra-mental sur la Terre.
Le Créateur dans sa création (disent les mayas)...
Bel instant présent..." Je Suis Un, Tous, Un seul. Présence-Amour en ce monde." C'est un mantra pour  aider à cet accomplissement... 

lundi 7 novembre 2011

Présence Unité au Satsang...

Détail Huile en cours Auroville étang


Il y avait une ambiance sacrée dans ce groupe
autour de la Mère physiquement absente...
et pourtant si présente...

La Mère était bien là
...


C'était miracle que cela...
Le coeur est Unique
Tous , Un seul...
Expérience...

Ce fut un grand moment...
Une forme d'extase sacré...
Que seul celui qui sait,
Celui qui s'ouvre à la magie
Celui qui s'ouvre à la vie
Seul celui-là donc 
Peut connaître...
Ainsi est la vie 
Ainsi est la co-création consciente
qu'ensemble nous établissons...
Miracle de l'AMOUR
Miracle de l'UN
Coeur de tous
Coeur de l'Un
Amour
Nous sommes...
OM
* Satsang :  cérémonie de groupe spirituel autour d'une divinité en Inde...ou ailleurs

vendredi 4 novembre 2011

Amma à Toulon 2011 : Amma et le petit vélo


Cocoteraie près d'Auroville (Tamil Nadu) 
Huile 60 cm x 60 cm (12pts)

Il vient de m'arriver une drôle d'aventure au Zénith de Toulon autour d'Amma.
Je veux ici la partager car elle montre bien l'affaire du " petit vélo dans la tête "...
On se croit le plus souvent en Unité, relié le plus possible à l'Un, au coeur de tous et voici qu'il vous arrive une aventure auprès de la Mère (Amma) qui vous rappelle que tout n'est pas encore totalement résolu, qu'il y a encore du travail pour libérer totalement l'Être et qu'il s'établisse parfaitement...Voici l'histoire.

D'abord, j'ai reçu le Darshan d'Amma en début de Dhevi Bhava, la dernière nuit de présence d'Amma, période particulière où Amma reçoit la totalité de la Lumière de la Mère Divine. Je lui ai remis mon livre lumière d'Isis ...Elle a hoché la tête, m'a regardé dans les yeux (pour la première fois, j'ai pu regarder dans les yeux Amma et avoir un échange de regard avec elle, jusqu'à présent, à chacune de ses rencontres, je n'avais pu regarder les yeux d'Amma, c'était trop de lumière, trop d'amour...). Amma a  opiné de la tête encore et feuilleté le livre qui lui était dédicacé en gratitude pour être le messager de Sa Lumière...Puis elle l'a mis de côté, elle a sourit et m'a enlacé comme son enfant...Humm !

Puis, quelques heures plus tard, voici  le retour du petit vélo ...
Autour d'Amma à deux heures du matin, nous allons et venons un peu, et voici que je croise une silhouette gracieuse, qui se tourne légèrement vers moi puis disparaît...Je crois reconnaître une connaissance que j'aurai  eu bonheur à saluer et à ce moment-là, la voyant partir, me vient l'idée suivante " Elle me fuit, que se passe-t-il? pourquoi cela? "  et voici le petit vélo...
Je suis pris d'une émotion (je ne vois pas cela, croyant être dans la Vérité...) ..." Ainsi cette connaissance m'a vu et m'a évité..." La tristesse m'étreint ...et je ne peux résister à lui envoyer aussitôt avec mon portable un petit Sms : " tu me vois et tu fuis, pourquoi etc. "
Je  n'attends pas de réponse, j'ai juste besoin d'exprimer mon désarroi...

Erreur...au matin, je réalise mon erreur : il y a à la sortie du Zenith une personne qui ressemble beaucoup à ma connaissance mais n'est pas elle et je vois que j'ai été dupé, dupé par ce mental qui m'a fait faire une supposition ...Qu'ai-je fait du troisième accord toltèque : " Ne fais aucune supposition ...quoiqu'il arrive "...
Rien, je l'ai oublié, je me suis laissé emporter par le " petit vélo dans la tête "...
Je suis tombé en pleine dualité, en plein mensonge...en pleine erreur...J'ai réactivé la mémoire d'abandon - vieille marque que j'ai bien vu dans mon histoire et croyais avoir bien nettoyée...car ne pas me saluer, délibérément crois-je, est devenu " m'abandonner " ...
Allez ! 
Au travail pour être totalement et toujours  dans la présence, l'abandon à l'instant tel qu'il est, exactement tel qu'il est, sans aucune interférence mentale...et émotionnelle...
Merci Amma, merci à la connaissance qui m'ont fait bien travailler...
Oh là là ...Dur, dur...

Même le fait de mettre des mots sur cette histoire me fait encore rajouter du vélo sur le vélo...comme quoi, ça ne finirait jamais!...

Bel instant présent, lecteur fidèle (ou pas), il n'y a que ça de vrai !


(Amma, t' es une sacrée farceuse...)



Bon, allez, stop, assez de mots...
Silence ! je peins...
Ps  du 04 decembre : je viens d'apprendre que j'étais bien dans la vérité...que ce n'était pas un petit vélo !!! C'est la meilleur !!! Tant pis, je laisse ! ça m'a néanmoins fait travailler cette marque d'abandon, merci la connaissance !!!

lundi 31 octobre 2011

Lumière d'Isis sur Ouest France (18 Juin 2011 avant première)

Lumière d'Isis, carnets de l'Egypte éternelle, page 101

Article paru dans Ouest France du 18 juin, pour la présentation en avant-première à mon ancienne librairie (Vent de Soleil à Auray, Morbihan) 

J. André revient à Vent de Soleil avec la Lumière d’Isis 
Jérôme André qui avait créé la Librairie Vent de Soleil est revenu y dédicacer en exclusivité samedi après-midi son premier ouvrage : « Lumière d’Isis, carnets de voyage de l’Egypte éternelle ». 


Jérôme André s’est effacé pendant onze ans derrière les auteurs qu’il conseillait et aussi derrière les artistes qu’il exposait dans sa galerie adjacente à la librairie. « Au lieu de m’occuper de la création des autres, je me suis mis moi-même à créer en 2 000, quand j’ai vendu ma boutique. Je réalisais déjà des aquarelles et j’ai commencé à écrire. J’ai trouvé là ma vraie vocation. J’ai cinq manuscrits dans les cartons. En 2006, j’ai passé deux mois en tant que volontaire dans un couvent de Soeur Emmanuelle à Louqsor. J’ai peint sur place et beaucoup médité. Je me suis connecté à la mémoire des lieux. J’ai énormément lu pour comprendre ce que je voyais ». C’est ainsi qu’est né « Lumière d’Isis », un ouvrage qu’il a réalisé en totalité : textes, aquarelles, photos, maquette puis édition. « Tous mes écrits sont des récits symboliques du chemin qui conduit vers Soi ». 


Dans la première partie de ces carnets peu ordinaires, un peu autobiographique, l’auteur rend hommage au féminin. La deuxième évoque l’Alexandrie des premiers siècles. La dernière, testament spirituel d’un père à son fils, remonte 1 000 ans avant Jésus-Christ.


D’autres ouvrages en perspective : 
En 2012, il prévoit d’éditer « Un songe balinais » et les « Folies indiennes ». Il lui reste à aller croquer des régions de Syrie pour illustrer le « Combattant d’Alep », un récit de la deuxième Croisade. 


Pratique : « Lumières d’Isis, carnet de voyages de l’Egypte éternelle », 120 pages, 150 
illustrations de Jérôme André Elvah, édité par Association Surya Editeur. Diffusion en librairie à la rentrée ou sur le site : http://aquaryoga.blogspot.com/ 28€00


Le lancement de « Lumière d’Isis » s’est fait en avant-première à Auray. 
Jérôme André y a présenté aussi les originaux de ses carnets d’aquarelles.


Catherine DALLET, Ouest France Auray


Le livre sera en librairie et sur Amazon à partir du 15 novembre prochain.(Distribut°Pollen D.). Voir aussi le commentaire (critique d'un lecteur ami)

dimanche 30 octobre 2011

Qu'est ce que l'Être (3 )

Cocoteraie entre Auroville et Pondicherry Tamil Nadu
Huile (détail)


Qu'est ce que l'Être ? L'Être n'est pas accessible par le mental : l'intellect jamais ne pourra parvenir à la quintessence de l'Être. C'est au travers de l'expérience de l'acte en présence, sans pensée, l'instant présent dans sa totalité de sensation, pure présence que s'opère la magie de l'Être.
Un ami un jour m'a vu peindre (une aquarelle), je peignais en participant à une réflexion d'un groupe " tao " , groupe d'animateurs du jeu du tao (voir rubrique Tao sur ce blog) et  m'a fait une réflexion très intéressante à ce sujet.
J'étais totalement écoute et présence au groupe, tout en croquant le beau jardin provençal dans lequel nous étions...Il y avait là un beau gros chat sur un banc de bois, sous une tonnelle, l'instant était beau, il fallait que je le représente avec mes pinceaux.
Tout en peignant, je prenais quelques notes et participais à la réflexion commune...


" C'est fascinant, Jérôme, je t'ai regardé peindre, quand tu peins, on dirait que toute ta conscience est au bout du pinceau ! " m'a dit cet ami du groupe (je le remercie s'il me lit, qu'il sache que j'aurai de ses nouvelles avec grand plaisir ...).


Ainsi, l'Être est expérience, totale présence. Il faut faire taire le mental, l'intellect qui dira toujours " Tu es incapable de faire cela avec ton art, tu n'as pas la technique, tu vas rater..."
Combien de fois (et toujours en réalité CHAQUE FOIS) mon saboteur intérieur m'a soufflé cela : " Arrête ça tout de suite, tu ne vas pas y arriver, c'est au delà de tes capacités techniques, ce sujet-là c'est pour les grands peintres..." *

Alors je le laisse parler et je continue, malgré lui à faire, à créer...
Au bout d'un certain temps, l'imbécile s'est tu ...Reste la présence à Soi qui est présence au monde. A cet instant, il y a la magie de l'Être, une profondeur de l'instant présent. Les sens en perçoivent tous les aspects, le moindre son lointain est perçu, c'est comme une musique intérieure...L'expérience de l'Être est là : soudain, le monde extérieur n'est qu'une musique et une vision... intérieures. Dans la présence au monde, Je et le monde ne sont plus qu'un...et celui-ci est le prolongement de celui-là. Faites cette expérience.
Dans cette profondeur, surgit l'Être...Il y alors Magie, c'est une extase, une joie indescriptible, surgit l'état de conscience que les orientaux appelle " turya "...C'est presque l'éveil, c'est la limite de l'oubli total de soi, pour entrer dans le grand Soi, le grand Esprit, à la fois plénitude et vide...juste la présence, rien d'autre : c'est l'Être.




 * ou encore (plus dur encore!)  dans un autre cadre plus général : 
" l'éveil, ce n'est pas pour toi, tu ne l'atteindras pas...laisse tomber " 


samedi 29 octobre 2011

Qu'est-ce que l'Être ? (suite) maya et être

Maisons indiennes à Auroville, Tamil Nadu
huile 20P 70 x 50

Même si ce monde est " maya ", pure illusion (voir post précédent),  il y a bonheur à créer de l'illusion supplémentaire...Cette création passe par les mains, prolongement du coeur, expression de l’émerveillement devant la beauté de la nature - qui se redonne à voir  - de façon artistique celle fois. Cette création ne dépend en (presque) rien de celui qui crée, mais uniquement de la condition suivante : laisser faire...
Lorsque je peins, rien d'autre n'existe que l'accomplissement de l'acte en train de se faire, le couteau qui prend les couleurs sur la palette, les mélanges qui se font, et la composition qui naît, sous mon regard...Je m'abandonne alors dans la création qui s'accomplit sous mes yeux, c'est magie que cela. Il n'y a aucune fierté à retirer de cela, je n'y suis pour pas grand chose...C'est Lui, uniquement, Lui qui est toute chose qui fait. C'est l'Être, c'est le Soi...Jérôme n'est que le messager de Celui là qui est tout, tout. Pure conscience, pure présence. Alors, il y a extase, joie, gratitude...à être Cela, à être son serviteur pour créer de la beauté...
En ces instants purs de création, la personnalité s'est effacée, ne reste que l'acte qui se fait à travers elle : prendre conscience de cette évidence est une condition indispensable de l'abandon dans Sa Lumière.

Merci à Toi qui est tout, et sans lequel je ne suis rien, comme l'exprimait dans la citation, sur le même thème, JJ Rousseau sur ce blog. 

Elvah*, au service

* ce nom m'a été un jour chuchoté à l'oreille, ce fut une grande surprise. Je visitai un site d'artiste sur l'internet et m'étonnai de son nom.
 Une voix intérieure me dit alors :
" C'est son nom spirituel!
- ah bon, et moi, je n'ai pas de nom spirituel ? rétorquai-je, toujours intérieurement
- Si, Elvah ! " m'a répondu la voix, dans un chuchotement dans l'oreille ...Je fus sidéré...
Ce nom m'est tombé de l' oreille dans le coeur et je me mis à frissonner...comme c'était bon ! J'ai senti à cela que c'était pure vérité...mon vrai nom intérieur, psychique (mot utilisé pour désigner le corps le plus subtil, c'est à dire l'esprit en nous, par Sri Aurobindo et Mère).
 C'est l'ange qui parle ainsi à l'oreille...