Articles

Affichage des articles du mai, 2015

L'ego multiple et le chemin de la réunification : être Soi

Image
Centuri, Corse 2015 (Aquarelle 50 x 20 cm) © Jérôme André Elvah http://www.aquaryoga.blogspot.fr




Dans mon activité de pratiques énergétiques, j'ai été confronté à des évènements récurrents, dans lesquels des personnes demandent d'urgence un rendez-vous, pour se libérer de la souffrance du moment, puis annulent le rendez-vous (1)... Événements de ce printemps, qui révèlent la difficulté de se confronter à (au) Soi. L'ego est multiple et les pièges du chemin aussi, même avec un guide, un maître pour avancer. Éclairage.


La transformation de l'ego, pour aller vers soi (vers le Soi) est un calvaire : on porte sa croix. Cette croix est lourde d'émotions, de volte-face, de mouvements énergétiques qui peuvent remettre en cause des mois de travail sur soi.  Oser la transformation de la personnalité incarnée pour que l'âme, et finalement, l'être réel,  se révèle, est un défi permanent. Sans un maître incarné (ou une aide extérieure : un praticien référent), qui, lui, a fai…

La femme solaire et l'homme réunifié

Image
Solarisation 1 - Le féminin, portrait (Huile 80cm x 80 cm)
Au travers du portrait, le peintre exprime l'autre, le modèle : dans l'art du portrait, une fois achevé, est l'ineffable, la réunion du féminin au masculin. La femme  devenue modèle pour un temps, est comme transposée dans une nouvelle projection : celle du peintre et les deux se trouvent réunis dans l'oeuvre achevée.  Peindre un modèle vivant, c'est oser réécrire l'autre (le modèle), le recréer au fond, composer une alchimie. Le peintre se fond dans son modèle, dans l'unité, le temps du tableau. L’œuvre achevée ne serait-elle pas le signe de l'unification intérieure et pourquoi ce travail s'est-il imposé ?
En ce tableau ci-dessus, tout est faux et pourtant, tout est vrai. Le décor est factice, il n'est point de réalité comme celle représentée là. Des rapprochements de choses éparses ont composés une nouvelle réalité. Au fur et à mesure du travail, la femme amie est devenu l'intime du p…